La culture populaire a encore des beaux jours devant elle : le Carnaval de Charleroi se veut de plus en plus grand chaque année. Ce sont près de 1.200 personnes qui défileront dans les rues de la métropole le 25 février prochain.

Plusieurs changements sont à prévoir cette année, mais le plus important est évidemment le changement de parcours pour le cortège: pendant que la ville haute est en travaux, c'est à la ville basse que défilera cette fois le Carnaval, pour la première fois depuis très longtemps. Cette fois, le cortège partira du Boulevard Audent, à côté du parc Astrid, pour descendre par la rue du Pont Neuf vers le boulevard Tirou. Les carnavaliers entreront ensuite dans le piétonnier de la rue de Dampremy peu après la place Verte et Rive Gauche pour aller s'arrêter place de la Digue, où attendront d'être brûlés le Grand Corbeau et les idées noires des Carolos. Le top départ du cortège sera donné à 15h30.

Depuis 2016, le folklore traditionnel (notamment les Gilles) est rejoint par la Grande Parade, lancée par le centre culturel Eden. "Pour cette grande parade, on est passé de 200 participants à 600 pour cette année", se réjouit l'Eden. Depuis des mois, la Grande Fabrique s'acharne à créer costumes et masques, en récup, pour les participants. C'est aussi là qu'est confectionné le Corbeau, et les chars sans moteurs. "On voit assez de camion et de voitures toute l'année, se passer de moteurs pour le cortège, c'est aussi se forcer à penser le carnaval autrement, à se montrer créatifs. La Grande Parade, c'est le reflet de la société: carolos de souche, nouveaux arrivants, parfois qui ont fui la guerre dans leur pays, hommes, femmes, enfants ou adultes. Il n'y a aucune restriction."

© van Kasteel

L'autre nouveauté, c'est le retour de deux groupes : les Spirou d'abord, absents l'année passée faute de membres, aujourd'hui menés par l'école de danse Carolo King de la rue Zénobe Gramme. Des danseurs de 4 à 27 ans défileront dans le cortège. Les seniors ensuite, "qui seront à bord de calèches s'ils ont du mal à se déplacer, ou à pied pour aller montrer aux jeunes comment on fait la fête" précise le président du CPAS Philippe Van Cauwenberghe, en charge des Ainés : une fanfare et un groupe de Country compléteront le cortège des seniors.

C'est au total près de 45 groupes qui vont défiler, soit 1.200 personnes, dans les rues de Charleroi, avec des participants allant de 3 ans et demi (le plus jeune) à 84 ans (la plus âgée). "On est reparti d'une page blanche pour ce déménagement à la ville basse, les groupes folkloriques et populaires seront mélangés, pour que le cortège soit magnifique. On voulait un carnaval différent et dynamique, on croise les doigts pour la météo, bien sûr. Venez partager cette fête avec nous!", invitent les organisateurs du Carnaval.

"Le Carnaval, ce n'est pas que le 25, ça a déjà commencé dans les ateliers et lors des répétitions et soumonces", note l'échevine des Fêtes, Babette Jandrain. Il se clôturera officiellement le 29 février, avec le 128e Bal des Climbias, à Lodelinsart.

© van Kasteel - la Grande Fabrique

Programme de la journée du 25 février:

  • 15h15: départ du char du Sporting
  • 15h30: départ du cortège
  • 16h15: départ des sociétés de Gilles
  • 17h50: procès du Corbeau
  • 18h00: arrivée des sociétés de Gilles
  • 19h15: placement des idées noires dans le Corbeau
  • 19h30: brûlage du corbeau