Face au tribunal correctionnel, Paolo refuse d'endosser la responsabilité de la scène de violence qui a eu lieu le 21 juin 2020, à Courcelles. Il est passé 2h du matin lorsque la police est requise, une première fois, rue de Gosselies. C'est après la deuxième intervention policière sur place que la situation a totalement dégénéré.

D'après la compagne et son cousin, c'est bien Paolo qui s'est montré violent et nerveux, après avoir bien bu. « Ils le disent, le prévenu cherchait sa compagne depuis leur retour du café. Ce dernier a poussé la victime, qui est tombée au sol, avant d'aller dans son coffre pour prendre une clé démonte-roue et frapper le cousin au front », confirme le parquet.

Les photos présentes dans le dossier confirment bien une blessure au front du cousin, qui a nécessité trois points de suture. Mais Paolo n'en démord pas et revendique s'être défendu lors d'une bagarre avec le cousin. « Elle a cassé toute ma voiture avec l'objet qu'elle a été chercher. Son cousin a commencé à me taper et je me suis défendu. »

La substitute Pied est convaincue que Paolo est responsable de la scène. Une peine d'un an de prison est requise contre le prévenu, dernièrement condamné pour des faits de même nature à une peine de travail de 180 heures. Me Lauvaux, à la défense, plaide une suspension probatoire pour la scène de coups et un acquittement pour le port de la clé. Une abstinence à la boisson, à l'origine des ennuis judiciaires de Paolo, est proposée par le pénaliste carolo. Jugement dans un mois.