Assister à un concert en live, vivre intensément le moment : beaucoup ont oublié ce que c’était ! À Fleurus, le collectif Soviet Bloem a décidé d’être parmi les premiers à permettre ces retrouvailles. 

"Nous avons programmé un nouveau festival dans le cadre des fêtes de la musique", explique Manon Lambert, qui préside le groupement. Ce sera le dimanche 20 juin entre 14 et 22 h, dans le strict respect des protocoles sanitaires. 

"Nous allons investir un lieu de concert inédit." Il s’agit des jardins du château de la Paix, à l’arrière de l’administration communale. Tout a été conçu avec Fleurus Culture, partenaire de longue date de la "Soviet Musik Party" pour offrir un spectacle gratuit à la mesure des attentes. Dans ce cadre, la jauge a été plafonnée à 400 participants. "Cela va faire nettement moins de monde que lors des éditions précédentes puisque nous atteignions les 2 000, mais l’esprit festif sera intact." 

"Nous avons prévu d’installer cent tables afin de constituer des "bulles". Pour éviter tout dépassement, un jeton de présence sera remis à chaque spectateur dès son arrivée." "À ce jour, les réservations sont sold out. Six groupes sont à l’affiche. Je peux déjà annoncer le nom de deux d’entre eux : le groupe français Dirty Rodeo et le groupe Pure Fall. Nous dévoilerons les autres dans les semaines à venir pour faire monter la pression !"

© D.R.

C’est la cinquième édition de la Soviet Musik Party. Elle s’annonce comme un défi : le budget de l’événement est de l’ordre de 6 000 euros. "Même si la Ville nous a octroyé une aide et malgré l’appui précieux de Fleurus Culture, notre crainte est de clôturer en perte."

La vente des boissons et la restauration seront déterminantes pour sauver les finances. Préparation de hamburgers et service de Fleurusienne (bière locale artisanale) au menu.

Ouverture du festival à 14 h, tomber de rideau à 22 h (passage du dernier groupe à 21 h). Un DJ set suivra jusque 23 h. Pour les Soviets, c’est une occasion de se revoir après des mois de confinement.