Charleroi

"Charleroi a des ressources qu'il faut mettre en avant"


Frédéric Mac Donough souhaite réaliser un court-métrage appelé La Magnificence du Grand Charleroi. Après avoir réalisé avec David Gavignet, une vidéo sur le passé de Charleroi en 2017 qui a connu un grand succès, il se lance dans une nouvelle aventure. Cette vidéo a suscité des réactions positives mais également négatives et attristées sur l’évolution de la ville. "Cela m’a donné l’envie de réaliser un nouveau projet qui permettra de démontrer que cette première ville de Wallonie détient des richesses, des pépites, des joyaux qui sont souvent inconnus", explique-t-il.

Pour lui, le XIXe siècle est l’époque où la ville produisait le plus de richesse du pays, poussant notre Belgique au rang de deuxième puissance industrielle mondiale. Ensuite, ces belles années se sont envolées. "Charleroi est tombée dans un coma profond, et fut placée sous baxter durant de très longues années. Mais cela est en train de changer. Tout n’est pas parfait, je le reconnais. Mais Charleroi a des ressources qu’il faut mettre à l’honneur."

Il s’explique : "De plus en plus de personnes commencent à en parler positivement. La mentalité change, et les projets se multiplient." De belles choses appartiennent à Charleroi comme par exemple la création du Biopark, le plus grand centre européen en biotechnologie, ou encore la plus belle fresque d’Europe de 200 m2 composée de verre et d’or représentant l’Apocalypse selon Saint Jean qui se situe dans la Basilique Saint-Christophe.

Afin de financer la réalisation de ce court-métrage La Magnificence du Grand Charleroi, il lance un crowdfunding. "Ce travail sera la continuité de mes différentes réalisations pour cette ville comme la rédaction de l’abécédaire des peintres du Pays de Charleroi, la réalisation d’une vidéo sur le passé de la ville ou encore le don d’un piano au Quai 10."