Le quartier de la rue Turenne à Charleroi, endroit connu pour être l’un des quartiers prisés pour le trafic de stupéfiants, a connu une importante agitation ce dimanche, en fin de matinée, vers 12h30. Plusieurs équipes de la police locale de Charleroi sont intervenues sur les lieux à la suite de plusieurs appels de passants, inquiets.

Et pour cause. Les riverains ont constaté la présence d’un homme dans le quartier avec une grenade à la main. Rapidement sur place, la police est parvenue à mettre la main sur le suspect, privé de liberté. Ce dernier avait, juste avant son arrestation, plaqué l’engin explosif sous un véhicule.

Les services de déminage ont donc été requis sur les lieux pour maîtriser l’engin. Fort heureusement, la grenade, belle et bien réelle, n’était pas dégoupillée.

Un différend financier à l'origine de la scène

Selon le parquet de Charleroi, le suspect s’est présenté dans le quartier avec la ferme intention de menacer une femme avec laquelle il a un différend lié à l’argent. "Mais il ne se montre pas fort coopérant pour le moment. Nous n’en savons pas plus", précise Sandrine Vairon, procureur de division de Charleroi.

L’individu privé de liberté, d’origine guinéenne, n’a aucune résidence en Belgique. À l’heure actuelle, il est difficile de dire si ce dernier a d’autres armes en sa possession. "Ce n’est pas exclu, mais l’enquête devra le déterminer. Mais sans résidence, cela s’annonce difficile." Le suspect sera présenté dans les prochaines heures devant le juge d’instruction, qui décidera ou non de délivrer un mandat d’arrêt contre lui pour son comportement menaçant et la détention d’un engin explosif.