Un homme né en 1992 a été interpellé après avoir été contrôlé à trois reprises dans un véhicule par la zone de police Brunau. Alors qu'il souhaitait porter plainte contre les policiers, il a proféré des menaces et a été interpellé.

Depuis l'instauration des mesures gouvernementales pour lutter contre l'évolution de la pandémie du Covid-19, le parquet de Charleroi a montré sa volonté de sanctionner tout comportement incivique.

Le premier cas de comportement incivique sur la zone Brunau a eu lieu, durant ce week-end. La police a contrôlé, à trois reprises, un individu né en 1992. "Le 21 mars, à quelques heures d'intervalle, les policiers l'ont découvert à deux reprises en voiture avec plusieurs personnes. "

Mais l'homme n'a pas pris note des remarques et de l'importance de respecter les mesures de confinement : le lendemain, rebelote. Il se retrouve, de nouveau, dans une voiture avec d'autres personnes, différentes. La police décide donc de dresser un procès-verbal.

Une plainte contre les policiers

Si l'histoire pouvait s'arrêter là, l'homme contrôlé et probablement têtu s'est rendu au commissariat pour déposer plainte contre les policiers. " Ces derniers lui ont fait comprendre qu'il n'était pas possible pour eux de prendre la plainte et qu'il fallait s'adresser au niveau du comité ", explique le parquet.

Sur place, la situation dégénère et l'individu semble, d'après le parquet, avoir proféré des menaces aux policiers présents. " Il a donc été interpellé et il sera présenté ce mardi devant le juge d'instruction. " 

Le message est clair. Restez chez vous, la police veille au bon respect des règles de confinement et n'hésite pas à sévir en cas de comportements inciviques.