Le 18 mai dernier, la police de Charleroi a procédé à l’interpellation de Sani dans un quartier particulièrement bien connu des autorités pour être un lieu d’échange entre toxicomanes et dealers.

Parmi eux, Sani, entouré par plusieurs consommateurs. En plein milieu de l’après-midi, les policiers découvrent 8 boulettes de cocaïne (soit 1,97 g) et 64 euros en petite coupure sur le jeune homme. Consommateur, Sani confirme avoir détenu la substance pour la consommer par la suite.

Le parquet a requis une peine de 18 mois de prison pour la cocaïne et trois mois supplémentaires pour l’absence de titre de séjour de Sani. Jugement dans dix jours.