Depuis quelques années maintenant, Samuel adopte à chaque fois un comportement violent envers ses ex-compagnes. Dernièrement, le 9 mars dernier devant le tribunal correctionnel de Charleroi, le trentenaire a écopé d'une lourde peine de 4 ans de prison pour plusieurs et gravissimes faits de violence sur des ex-compagnes. Parmi les actes de violence, Samuel avait admis avoir asséné un violent coup de pied en plein visage d'une ex-compagne.

Ce jeudi après-midi, c'est pour des faits similaires que le jeune homme comparaît encore devant la justice. À plusieurs reprises entre 2019 et 2021, Samuel se serait montré violent envers sa compagne actuelle. Ce dernier reconnaît deux scènes de violence : une où il a repoussé la victime et une seconde où cette dernière a eu le bras cassé, entraînant une incapacité de travail de plus de quatre mois.

Samuel conteste, par contre, avoir verbalement menacé une ex-compagne et le père de cette dernière, le 14 août dernier, à Gilly. Concernant cette scène sur la route, le substitut Vervaeren requiert l'acquittement de Samuel. « Je n'ai pas la preuve, au-delà de tout doute raisonnable, de l'existence des faits. Il est capable de le faire, j'en suis certain. Il l'a probablement fait, j'en suis certain, mais je ne peux pas le prouver. »

Pour ces nouveaux faits de violence sur sa compagne, Samuel risque gros. Le parquet peut taper jusqu'à 10 ans de prison, puisqu'il est en état de récidive. Une peine complémentaire de 3 ans de prison est finalement sollicitée. Peine complémentaire, car le parquet ne s'oppose pas à l'absorption plaidée par la défense avec la condamnation en mars dernier.

Jugement dans deux semaines.