Même si une élection interne au parti écologiste désigne tous les deux ans les co-présidents, celles de 2021 auront mis en avant un trio pour mener les troupes des Verts au niveau provincial. Le trio est composé de Marie-Colline Leroy, Manu Disabato et de la Carolo Vinciane Ruelle.

"Ce qu’on va renforcer, dans ce parti où on aime la collaboration et les débats, c’est que chaque militant trouve d’avantage sa place dans les locales. En Hainaut, dans une commune sur deux, Ecolo est dans la majorité. C’est fort ! Les responsabilités qu’on prend dans les exécutifs, on veut en débattre avec toutes nos sections locales. Plus que jamais les enjeux sociaux (économiques, de santé, etc.) et climatiques sont liés. Or, nous le savons – et la commission fédérale de gestion de crise du Covid l’a encore rappelé - la population du Hainaut a des bases plus fragiles. Ecolo porte des solutions sur ces enjeux et nous sommes à la manœuvre tant au niveau des gouvernements qu’au niveau local désormais : nous devons dès lors plus que jamais démontrer la pertinence de nos solutions" déclare Marie-Colline Leroy.

Comme depuis de nombreuses années, les préoccupations climatiques et les impacts sociaux du dérèglement climatique restent une priorité pour les Ecolo. "L’été meurtrier en Wallonie souligne l’urgence de considérer l’enjeu climatique aussi comme un enjeu de sécurité pour chacun.e d’entre nous. Dans la reconstruction et dans la relance de la Wallonie, nous sommes mobilisés pour que notre territoire bénéficie aussi de la transition vers plus de sécurité, plus de résilience, et dessiner un meilleur avenir. Notre responsabilité d’écologiste c’est de protéger les gens du dérèglement climatique et des atteintes à notre environnement. Il y a toute une série de gens qui se battent au quotidien pour l’écologie politique sans être affiliés à un parti politique. Nous allons leur demander de nous rejoindre pour faire un travail commun," ajoute Manu Disabato.

En complément, la Carolo Vinciane Ruelle insiste sur le côté social de l’action d’Ecolo au niveau provincial. "Le Hainaut, ce sont des enjeux multiples. J’ai envie de souligner plus particulièrement les fragilités sociales qui ont été aggravées par la crise sanitaire. Notre objectif climatique et pour un environnement sain trouve tout son sens pour combattre les inégalités. Notre rôle de coprésidents est de relier et soutenir les militant.es, les mandataires locaux, provinciaux, régionaux, fédéraux qui sont nos premiers ambassadeurs. Notre organisation interne doit permettre de les assurer dans leurs actions, nous allons nous y atteler les deux prochaines années."