À l'audience, Sébastien brillait par son absence, au grand regret de la partie civile et du parquet, qui auraient aimé écouter ses explications. Parce que ce dernier a adopté un comportement qui pose question. Notamment, le 19 novembre 2018 : ce jour-là, Sébastien a envoyé plusieurs messages désagréables à Clara (prénom d’emprunt), amie de la fille de Sébastien et seulement âgée de 14 ans. Malgré la différence d’âge, Sébastien a pourtant déclaré sa flamme à l’adolescente. "Est-ce que je peux te dire quelque chose ? Tu es très jolie", lui a notamment envoyé Sébastien, tout en ayant connaissance de l’âge de la victime. "Il lui a même dit que c’était dommage qu’elle n’ait que 14 ans puisqu’il se voyait aller plus loin avec elle", confirmait le substitut Brichet.

On lui reprochait également d'avoir volé deux ordinateurs portables et un smartphone dans un domicile en 2017, d'avoir menacé la fille de son ex-compagne et failli se battre avec elle en 2018, ainsi qu'une bagarre avec une femme en 2019. 

Ce jeudi, le tribunal a condamné Sébastien à 18 mois de prison, moins que les 2 ans requis par le substitut Brichet. Il devra également payer 500 euros sur un compte bloqué pour la jeune adolescente, ainsi que diverses amendes.