Pour décrire l'homme de 55 ans, le parquet utilise le terme « professionnel ». Il faut dire qu'en se plongeant dans le casier judiciaire de Taner, ce dernier est un habitué des vols avec effraction, à l'intérieur des voitures stationnées sur la voirie. Son terrain de jeu favori: le territoire de la commune de Montignies-sur-Sambre.

Ce lundi 10 janvier, Taner doit répondre de huit vols commis dans des voitures. Les autoradios et autres objets se trouvant à l'intérieur n'ont plus de secrets pour le quinquagénaire. Lors d'une nuit, Taner est passé à l'acte en dépouillant deux véhicules. En aveu des faits, ce dernier vole pour financer sa grosse consommation de cocaïne.

Pour le parquet, ce comportement désagréable pour les nombreuses victimes doit enfin cesser. D'autant plus que Taner n'en est pas à son coup d'essai et que depuis 1990, il semble avoir fait du vol avec effraction sa spécialité. Récemment, en octobre 2019, Taner a écopé de 37 mois de prison devant la Cour d'appel de Mons et d'une peine complémentaire de 5 mois de prison du tribunal correctionnel de Charleroi.

Cette fois-ci, c'est une peine de 18 mois de prison qui est sollicitée. « Ainsi, cela fera 5 ans de prison au total », justifie la substitute Dutrifoy.

Me Druart, intervenant à la défense de Taner pour son confrère Me Puccini, plaide une absorption totale avec l'arrêt de la Cour d'appel. Jugement le 7 février.