Ces derniers jours, une importante opération policière menée par la police judiciaire fédérale de Charleroi (PJF) a permis de mettre en lumière les activités illicites d’un proxénète immobilier qui sévissait à Charleroi. "Beaucoup de gens pensent que cela n’existe pas ou que ce n’est pas sanctionné pénalement, mais c’est bel et bien le cas", souligne Françoise Cottin, substitute du procureur du Roi.

Un proxénète immobilier est une personne qui vend, loue ou met à disposition aux fins de la prostitution des chambres ou tout autre local dans le but de réaliser un profit anormal. Le 24 février dernier, l’opération policière a mis en avant l’existence de deux appartements où se trouvaient des prostituées du milieu latino-américain. Une personne a été arrêtée et inculpée pour proxénétisme immobilier. "Il est suspecté d’avoir sous-loué les deux logements aux prostituées à des prix excessifs."

L’enquête sur ce phénomène en terre carolo est toujours en cours, confirme le parquet de Charleroi.