Au lendemain d'un triste derby wallon entre Charleroi et le Standard, Gaëtan, supporter des Rouches, a comparu lundi matin devant le tribunal correctionnel de Charleroi. Le jeune homme âgé d'une vingtaine d'années a été contrôlé avec un coup de poing américain sur lui, le 16 septembre 2020. Ce jour-là, il devait quitter une habitation à la suite d'un différend familial. Manque de bol pour lui, la police a remarqué sa présence lors d'une dernière patrouille de sécurité et a procédé à une fouille.

Gaëtan admet avoir porté cette arme, selon la fameuse formule du « au cas où ». Là, il est question d'éventuels débordements au football. « C'est une manière de me défendre. Avec des supporters de Charleroi ou d'Anderlecht, il peut y avoir des débordements », explique-t-il.

La substitute Dutrifoy, interpellée par les propos du prévenu, entend redresser les choses et rappeler qu'il est strictement interdit de se balader avec cette arme dans la poche ou de la détenir chez soi. La peine maximale possible pour la détention d'une arme prohibée est de 5 ans. Le parquet, qui avait proposé une transaction pénale à Gaëtan, requiert une peine d'amende ferme.

La défense plaide elle une suspension du prononcé, pour permettre au jeune homme de conserver un casier judiciaire vierge. Jugement le 4 avril.