La zone de police locale de Charleroi est dans une année charnière: sur quelques mois, c'est près d'un tiers de la flotte de véhicules de police qui sera remplacée. 

25 nouveaux VW Tiguan ont été achetées en leasing. Le premier lot, treize quatre roues motrices de 150cv, a été livré fin de la semaine dernière. Douze autres arriveront fin février. "Ce sont les véhicules qui roulent le plus, il y a quatre chauffeurs différents dans la même voiture, tous les jours, pour être toujours sur le terrain", note le porte-parole de la zone, l'inspecteur David Quinaux. Ces Tiguan servent au service Interventions, c'est-à-dire les réponses aux appels 101, urgents ou non, et sont équipés de gun-locks pour accueillir les armes d'intervention de type Uzi (remplacés peu à peu par des FN Scar).

D'ici avril, la police locale s'équipera aussi, sur fonds propres cette fois, de douze Peugeot 308, dont six seront "anonymes" dont les gyrophares sont cachés dans la calandre pour toutes les missions qui demandent de la discrétion : repérer les incivilités au volant, la surveillance, etc. La police est aussi équipée de véhicules, marque et modèle inconnus, totalement anonymes pour les missions qui nécessitent la discrétion totale, mais "aucune communication ne sera faite à ce sujet."

A noter que ces Peugeot 308 ont été sélectionnées notamment pour leur motorisation : une petite cylindrée essence, plus respectueuse de l'environnement. On a donc posé la question: que pèse l'environnement dans la balance, quand les véhicules servent surtout à protéger la population? "A Charleroi, on essaye, dans la mesure du possible, de respecter l'environnement", répond David Quinaux. "Ce n'est pas le premier critère, qui est évidemment de répondre au cahier des charges et à nos besoins. Mais à qualité et respect du cahier des charges égaux, on prendra toujours l'option la moins polluante."

Enfin, ont aussi été commandées sept Skoda Octavia break strippées et cinq VW T6 (camionnettes) dont deux pour la brigade canine et trois pour la sécurité routière. Ils devraient arriver dans le courant du mois d'octobre. 

C'est donc 51 véhicules neufs qui arriveront dans le courant de 2020 à Charleroi. C'est environ un tiers de l'ensemble du charroi de la police locale de Charleroi.

© CC0