Le business particulièrement lucratif a semé la terreur dans les rues de Courcelles, Fontaine-L’Évêque, mais également dans la région du Centre à Seneffe, Morlanwelz, Chapelle-lez-Herlaimont, etc. La bande a commis plusieurs dizaines de vols de voitures, en 2019 et 2020. À la tête de cette association de malfaiteurs : Michel.

Le jeune homme à peine âgé d’une vingtaine d’années a été formé par deux copains, spécialisés dans ce type de faits : Jason et Magomed, alias le Tchétchène. Comme un grand, Michel a donc chapeauté les opérations, "en engageant" de la main-d’œuvre, dont des mineurs…

Les VW Golf et Audi sont les véhicules ciblés par les voleurs. Ces derniers sont passés à l’acte sur base de commandes extérieures. Difficile pour le parquet d’estimer le nombre de véhicules tombés dans les mains des prévenus. Michel reconnaît le vol de 80 voitures. "Mais il y a peut-être eu le double, voire le triple", commente le parquet. Dans le lot, on retrouve des mécaniciens, des carrossiers, des voleurs, mais aussi les petites mains chargées de se débarrasser des carcasses inutilisables en les incendiant ou en les jetant dans l’eau.

Tout était bon à récupérer sur les voitures volées. Les portières, les tableaux de bord, les autoradios, les volants, les sièges, etc. Le parquet a requis des peines allant de 2 ans à 5 ans de prison contre les treize prévenus, suspectés d’avoir collaboré dans le cadre de cette juteuse association. Les plus grosses peines de prison ont été requises contre Michel, Jason, Magomed, Gaëtan et Yassine. Des mesures de faveur sont sollicitées par les avocats à la défense des prévenus. Le jugement aura lieu le 16 novembre.