Quand ce n'est pas un comportement suspect qui éveille les soupçons des policiers, ces derniers peuvent encore compter sur un brin de chance et de civisme de la part des citoyens. Manque de bol pour Kenan (prénom d'emprunt), ce dernier a été balancé par un riverain du parc de la Plaine des Sports à Fleurus. Voisin qui savait très bien ce qu'il voyait de sa fenêtre donnant sur l'entrée du parc puisqu'il est policier de fonction.

Le 31 août dernier, la zone de police Brunau reçoit l'appel du fameux riverain. Ce dernier constate qu'un individu d'une vingtaine d'années et porteur d'une sacoche et d'un maillot des Diables rouges semble s'adonner à la vente de produits stupéfiants sur un banc non loin de la grille d'entrée du parc. Sans attendre, les policiers locaux décident de se rendre sur place et trouvent Kenan, qui sera intercepté plusieurs mètres plus loin après avoir tenté de fuir. Le jeune homme a deux GSM sur lui, ainsi qu'un pacson de cannabis.

Des mesures alternatives pas respectées

La fameuse sacoche est finalement retrouvée sur le banc occupé précédemment par Kenan. « Elle contenait 20 sachets de cannabis de quelques grammes », précise le parquet. La perquisition au domicile du suspect tend à confirmer l'information de base : on y retrouve un pacson de cannabis, ainsi que le matériel nécessaire à la vente (sachets de conditionnement et balance de précision). L'exploitation d'un des GSM confirme l'existence de plusieurs rendez-vous de vente.

Placé sous mesures alternatives par le juge d'instruction, Kenan doit se tenir à carreau. En vain, puisque le 2 octobre, il est de nouveau contrôlé avec plusieurs boulettes de cannabis sur lui. Un mandat d'arrêt est délivré contre le jeune homme, qui comparaît devant la justice menottes aux poignets.

Pour le parquet, nul doute que Kenan a vendu du cannabis. Mais ce dernier nie toute vente, affirmant que la sacoche ne lui appartient pas, de même que le fameux BlackBerry contenant les messages échangés avec des clients. Une peine de 18 mois de prison est requise contre Kenan.

Me Deutsch, à la défense, plaide lui un acquittement pour la vente de cannabis en affirmant que quatre autres personnes étaient présentes avec son client dans le parc. Pour la détention de cannabis, une absorption avec un jugement antérieur pour des faits similaires est sollicitée. Jugement le 3 mai.