Le 9 septembre dernier, à la rue du Monciat, à Farciennes, une femme a été agressée par le prévenu. Ce dernier a frappé la victime au visage, avant de lui arracher son téléphone des mains. Malgré le choc de l'agression, cette dernière a donné un sacré coup de pouce aux enquêteurs en donnant une description de son agresseur, une partie de sa tenue vestimentaire et surtout, le véhicule utilisé par ce dernier pour fuir avec la plaque d'immatriculation.

Grâce à la géolocalisation de l'appareil, les policiers ont rapidement mis la main sur le prévenu. "Le compagnon de la victime a géolocalisé le téléphone volé à deux endroits différents. Et il s'est rendu à une des adresses. Il a remarqué la présence de la Ford Fiesta grise décrite par la victime et d'un suspect, correspondant à la description", confirmait le parquet.

Grâce à ces éléments, Saïd a été interpellé le lendemain des faits. "Il portait les Nike TN décrites par la victime, mais également la casquette reprenant le logo du club de football du Paris Saint-Germain." Le prévenu se trouvait également en possession d'un couteau papillon. Une peine de 5 ans de prison avait été requise par le parquet.

La défense, qui avait plaidé un sursis simple, a finalement obtenu un sursis partiel pour ce qui excède 18 mois de prison.