La FGTB et la CSC mèneront vendredi matin à l'aube une action coup de poing devant l'entreprise Total Energies installée à Marchienne-au-pont (Charleroi) pour exiger une augmentation des salaires, une baisse des prix de l'énergie, un remboursement des frais de déplacement et, de façon plus générale, une augmentation du pouvoir d'achat, ont indiqué les deux syndicats mercredi lors d'une conférence de presse à Charleroi. Cette action fait suite à celle du 22 avril dernier et s'inscrit dans le sillage de la manifestation nationale programmée le 20 juin prochain, qui soulignera de nouveau les difficultés des travailleurs à faire face à une augmentation d'une série de dépenses.

L'entreprise Total Energies devant laquelle se tiendra l'action coup de poing est, selon les deux syndicats, un symbole "de lobbying, de répartition inégale du gâteau entre actionnaires et travailleurs et de hausse des prix de l'énergie".

A Charleroi, au cours des deux derniers mois, différentes actions ont été organisées contre la hausse des prix de l'énergie, notamment parmi les travailleurs de la Sonaca et d'Industeel.