Depuis janvier, le site de Caterpillar à Gosselies accueille sur près de 3.000 m ² Epicuris, un centre mobile de formation entièrement dédié aux métiers de bouche, secteur en pénurie. Là,  les aspirants boulangers, pâtissiers, bouchers, aides cuisiniers en cuisine de collectivité ainsi que des préparateurs-vendeurs en produits de boucherie sont regroupés afin de de se former à des métiers fortement demandés. "S’installer ici répond à un double intérêt. D’un côté on essaie de répondre à un besoin de main d’oeuvre directement dans les zones concernées et d’autre part on valorise un site en l’occurrence celui de Caterpillar," explique Thierry Ney, porte parole du Forem.

© NGOM

Pour cette centaine d’inscrits, un emploi est quasiment assuré au terme de leur formation qui se finira en juillet.

Initié avec le Forem, le but de l’opération est d’entourer des personnes au parcours de vie très différents qu’ils soient demandeurs d’emploi ou en réorientation professionnelles.

Sur place, des formateurs expérimentés, encadrent de petits groupes afin de transmettre leur savoir en passant par la pratique. "Notre but est d’encadrer des personnes qui souhaitent apprendre un métier dans lequel ils peuvent trouver directement un emploi. Non seulement nous les suivons professionnellement mais, pour certains, nous leur redonnons une chance de réinsérer dans une vie professionnelle en refixant un cadre qu’ils n’ont peut-être plus. Pour la formation en boucherie, nous avons tout un cursus qui leur permettra d’intégrer au plus vite une entreprise. Il y a autant de projets possibles qu’il y a de participants. Certains veulent intégrer une petite équipe alors nous leur conseillons de se diriger vers de petits bouchers et d’autres se sentent plus à l’aise dans des grandes structures et nous les aiguillons également," explique Charly Son, formateur boucher. Parmi les participants on trouve des personnes au parcours de vie forts différents à l’exemple de Michaël ancien chauffeur et d’Audrey qui travaillait dans un restaurant. "J’ai envie de me réorienter et ici on m’offre une formation répondant à mes attentes professionnelles."

© NGOM
© NGOM

Profitant des installations existantes, la formation d’aide en cuisine de collectivité accueille également des personnes dont l’ambition est aussi de s’épanouir en exerçant un nouveau métier à l’image de Benjamin ancien ouvrier du bâtiment de 40 ans et de Solange, ancienne technicienne de surface de 58 ans. Eux comme les autres pourront trouver aisément un emploi dans les nombreuses cuisines de la région et pourquoi pas rejoindre le nouveau projet de la grande cantine de Charleroi Métropole.

© NGOM

Si la formation est ouverte aux demandeurs d’emploi et aux personnes réorientant leur carrière, elle est aussi ouverte aux professionnels désirant se remettre à jour.

Bien que la pratique est une des particularités des formations, Epicuris, avec la participation d’Alimento, propose toute une partie ludique et didactique destinée à présenter ces métiers aux étudiants en fin de secondaire.

© NGOM
© NGOM