La pandémie de la covid n'aura pas apporté que son lot de difficultés. Certains ont tâché de tirer parti de la crise en avançant plus rapidement dans leurs projets. C'est la cas de la Sambrienne qui a décidé de renouveler une partie de son parc informatique permettant ainsi à des jeunes de bénéficier de matériel d'occasion de choix. : "la numérisation d’une partie de notre activité est en réflexion depuis longtemps. On prévoit en effet de devenir une entreprise zéro-papier. C’est d’ailleurs une des actions de notre Contrat d’Objectif à 5 ans", explique Maxime Felon, président du conseil d'administration de La Sambrienne. "Mais clairement, le COVID y a mis un coup d’accélérateur. Le télétravail mis en place pour nos équipes pour leur permettre de travailler en toute sécurité, d’abord. Et puis, pour renforcer le service offert au public, nous avons créé pas mal de nouvelles procédures, en ligne."

L'arrivée du nouveau matériel n'est pas une raison de se débarrasser de l'ancien encore fonctionnel mais ne répondant plus à la flexibilité demandée par la société de logements sociaux. Le souhait de La Sambrienne était de faire profiter ceux qui ont dû également s'adapter. Suite à un échange avec la Ville, il s'est avéré que les jeunes et les étudiants avaient besoin d'équipements informatiques compte tenu des conditions de cours partiellement à distance.

Un nouveau partenariat a donc vu le jour entre La Sambrienne et l'échevinat de la jeunesse. "C’est toujours un plaisir de travailler main dans la main avec des opérateurs tels que la Sambrienne, et ça l’est d’autant plus quand il s’agit de répondre à des besoins impérieux et inopinés qui surviennent chez les acteurs de la Jeunesse suite à la crise de la COVID-19. Répondre présent dans un timing si bref et faire preuve de ce niveau d’efficacité démontre que quand nous voulons aller dans la même direction, nous sommes capables de déplacer des montagnes, et véritablement aider ceux qui en ont le plus besoin. Ce n’est, je l’espère, que le début de collaborations fructueuses à destinations des jeunes carolos", se réjouit Karim Chaïbaï, échevin de la Jeunesse.

Si les jeunes peuvent bénéficier de matériel supplémentaire en peu de temps, c'est aussi de l'échevinat de l'enseignement qu'on se réjouit. "L’hybridation de l’enseignement bat son plein mais est confronté à un manque de matériel des étudiants même si les écoles font le maximum pour soutenir leurs élèves à ce niveau. Ceci dit, le besoin le plus pressant des jeunes est d’avoir des lieux partagés où étudier, travailler ou faire des recherches. Dans cette optique, cette initiative est essentielle et vient répondre aux besoins des jeunes carolos. Je remercie de tout cœur La Sambrienne pour ce don qui sera très utile à de nombreux jeunes carolos et aux structures telles que les Maisons de Jeunes, les AMO, les écoles des devoirs,… de permettre l’accès à leurs locaux," conclut Julie Patte. Échevine de l'enseignement.