L'idée est venue de Jean-Jacques Cloquet, le président du CA de l'asbl Les Lacs de l'Eau d'Heure, quand il a entendu qu'un exploitant de grande roue cherchait un endroit où s'installer: et pourquoi pas les Lacs de l'Eau d'Heure?

C'est évidemment la Plate-Taille qui se prête le mieux à accueillir une grande roue, au niveau du centre d'accueil. Jean-François Baelden, du Crocodile Rouge, a immédiatement embrayé: "C'est un projet un peu fou qui n'aurait jamais vu le jour sans la crise sanitaire", se réjouit-il quand on l'a contacté après l'annonce du projet par La Nouvelle Gazette. Le bourgmestre de Froidchapelle Alain Vandromme, a également directement adhéré à l'idée d'une grande roue sur son territoire communal. "C'est installé sur les Lacs de l'Eau d'Heure, chez moi entre guillemets, mais c'est très positif pour l'ensemble de la région, ça va attirer les gens de 7 à 77 ans pour reprendre un slogan bien connu, et notamment pour les gites, les hôtels et les villages de vacances", souligne Baelden.

La grande roue, qui sera montée dans les prochaines semaines par le forain bruxellois René Bufkens, est celle qui se trouvait précédemment à Marseille. D'une hauteur de 44 mètres, elle sera installée en cinq jours et acheminée depuis son hangar vers les Lacs par 9 semi-remorques.

L'inauguration devrait se faire le 8 mai, probablement en présence de la ministre du tourisme Valérie de Bue nous signale encore Jean-François Baelden. "Ca demande une fameuse organisation, notamment au niveau sécurité. Le dossier rendu par Vincotte est impressionnant. Les nacelles seront limitées à 4 personnes, ouvertes pour faire circuler l'air, et on doit encore voir combien de personnes on pourra accueillir à l'heure, mais ce sont les mêmes exigences de sécurité que la grande roue installée à Anvers."

Le prix devrait être de 4€ pour les enfants et 6€ pour les adultes.

Mais la grande roue devrait rester plus longtemps (que les 90 jours habituels pour ce type d'installation foraine) : un permis, déposé par le Crocodile Rouge, a reçu une fumée blanche pour une installation plus permanente de l'attraction. "L'idée c'est d'avoir des activités toute l'année, à côté des visites guidées, du laser game, des cuistax, vélos, chars à voiles et autres. De quoi dynamiser les Lacs de l'Eau d'Heure, et il faut dire qu'avoir l'aura de Jean-Jacques Cloquet est très positifs pour nous."

Un marché artisanal pourrait aussi voir le jour au pied de la roue, des discussions sont en cours. De même qu'en décembre, un marché de Noël. "Pour l'hiver, si les conditions Covid le permettent, on fermerait bien entendu les nacelles pour protéger les gens du froid".