Charleroi Les proches du jeune mort écrasé par un combi de police à Wavre démentent le fait que Logan était là pour un cambriolage.


Vendredi dernier, un cambrioleur présumé perdait la vie à la rue des Templiers à Bierges. Alors qu’il fuyait la police, il aurait trébuché et s’est fait écraser par un combi de police qui était à sa poursuite. Les pompiers ont tenté de le réanimer, en vain. Il s’agissait de Logan Pietquin, 21 ans, originaire de Charleroi.

Une instruction judiciaire a été ouverte contre X, du chef d’homicide, et est toujours en cours. Le deuxième cambrioleur présumé a été interpellé et privé de liberté. Il sera déféré au parquet de Mons où sera traité le dossier relatif au vol de la voiture utilisée par les suspects.

Une version communiquée par le parquet du Brabant wallon mais démentie par les proches de la jeune victime. "Logan n’est pas tombé, affirme un proche. Il s’est vraiment fait écraser par la police ! C’est dur à croire mais oui, c’est bien la police qui a fait ça. Pour l’instant, le policier est accusé d’homicide involontaire mais nous allons tout faire pour que cela devienne une instruction du chef d’homicide volontaire. Pour que Logan puisse vraiment reposer en paix."

Les hommages se sont multipliés ces dernières semaines. Deux soirées "caritatives" ont été organisées dans des bars carolos et ont permis de récolter 1 500 euros, de quoi financer l’enterrement qui s’est déroulé ce jeudi à Farciennes.

Une marche en sa mémoire est également prévue ce dimanche à 14h par le café The Voice à Châtelet, où Logan aimait faire la fête. Une participation de deux euros sera demandée par participant afin de financer la pierre tombale.