Cet espace pourra bientôt être utilisé par la quarantaine d’enfants du Cocon. L'idée du Cocon, on le rappelle, est de venir en aide aux enfants placés, dont les parents ont perdu la garde en justice, en leur offrant un toit, une salle d'étude, un lieu où faire du sport, etc.

Avec cette aire de jeux, les enfants auront un lieu supplémentaire pour se sentir - le plus possible - chez eux. De quoi se défouler quand il fait beau, surtout après une année de confinement comme on l'a connue.

Placée juste à côté du Cocon, l'aire de jeux a été installée sur un terrain herbeux qu'il a fallu réaménager, juste à côté d'où les jeunes jouent souvent au foot.

À l’occasion de cette inauguration, les différents partenaires ayant contribué au projet étaient présents comme la fondation Engie qui l’a financé (20.000€) mais aussi la fondation Papillon et l’ISPPC (Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi), sans qui ce projet n’aurait pas pu voir le jour. La fondation Engie dispose d'un budget annuel de 500.000€, avec lequel elle vient en aide à 10 ou 15 projets visant l'enfance ou la jeunesse. Les candidatures pour bénéficier de cette aide sont les bienvenues, nous indique le porte-parole Olivier Desclée.

© Della Piana

La fondation Papillon quant à elle essaie de récolter des fonds pour construire un second bâtiment au Cocon, à côté de celui déjà existant. Ils sont actuellement en recherche de fonds car l’organisation d’évènements caritatifs étant impossible, cela complique la récolte de fonds. L'objectif est de doubler la capacité d'accueil. Les donateurs sont bienvenus.