Plusieurs contrôles seront organisés durant le week-end de festivités

FARCIENNES Rendre la route moins dangereuse, c’est l’un des axes d’action prioritaire de la zone de police d’Aiseau-Presles/Châtelet/Farciennes. Et ça marche : “Depuis 2008, le nombre d’accidents a reculé de 25 % dans notre zone, on est passé de 200 à une moyenne de 150”, explique l’analyste statistique de la zone Stéphanie Detandt. “Idem pour le nombre de blessés graves et de tués. D’une vingtaine, on est tombé à 15 par an.” 

Ces résultats font de la zone un bon élève de la sécurité routière. Trois grandes causes d’accidents sont dans le collimateur : la vitesse d’abord que l’on retrouve dans 40 % des cas, la conduite sous l’influence de boissons alcoolisées (24 %) et les comportements dangereux (demi-tours imprudents, dépassements inadaptés, usage du téléphone portable, etc.).

Au-delà des mesures préventives des aménagements routiers, des actions répressives sont menées. En 2011, il y en a eu plus de 600 sur le territoire des trois communes : “300 contrôles d’alcoolémie qui ont débouché sur une septantaine de retraits temporaires de permis et 350 opérations mobiles de vitesse”, indique le commissaire Eric De Brabander. Plus de 4.000 conducteurs ont été soumis à l’éthylotest.

Quant au nombre de véhicules qui sont passés devant nos radars, il est de 272.500.

Là aussi, la proportion d’infractions reste très raisonnable et en dessous de la moyenne de l’arrondissement judiciaire avec quelque 3 %. “Comme chaque année, notre campagne Bob d’hiver démarre au moment de la Saint-Eloi, poursuit le commissaire. Les contrôles seront intensifs jusqu’à la fin janvier.

Pour la soirée du vendredi 30 novembre et la nuit du samedi 1er décembre, une cinquantaine d’hommes seront mobilisés. Nous agirons en collaboration avec les équipes de la police fédérale de la route du Hainaut et avec des renforts. Je ne vous dis évidemment pas où nous allons installer nos barrages mais sachez qu’ils seront disposés de telle sorte qu’aucun conducteur n’y échappera. En cas de tentative de fuite, des policiers à bord de voitures rapides se chargeront de rattraper les suspects.” 

En cas de dépassement du taux d’alcoolémie fixé par la loi, ce sera la suspension immédiate du permis : pour des durées de 3 à 6h pour des taux de 0,22g/l (l’ancien 0,5) et de 0,35 g/l (l’ancien 0,8). En cas de valeur supérieure, c’est le magistrat de service du Parquet de Charleroi qui décide : “Cela peut aller jusqu’à un retrait de 15 jours.”



© La Dernière Heure 2012