Le 17 janvier 2020, Anne-Marie, une dame de 82 ans fait ses courses tranquillement au centre de Charleroi. Quand soudain, cinq personnes de la communauté des gens du voyage se trouvent derrière elle. Un enfant de neuf ans qui faisait partie de ce groupe arrache le sac à main de cette dame qui tombe au sol. Ensuite, toutes les personnes ont commencé à courir.

Heureusement, un témoin a vu toute la scène. Avec sa voiture, il empêche deux femmes de continuer leurs fuites.

Ce mardi, à la dixième chambre correctionnelle du tribunal de Charleroi, ce sont deux femmes qui ont comparu pour vol avec violence. L’une d’entre elles est la maman du garçon qui a dérobé le sac à main. Elles ont tenu la même version devant la juge. "Nous avons couru, car nous avons eu peur".

Lors de l’audience, la substitute du procureur du Roi a précisé que la victime était autonome jusqu’au moment du drame.  "Elle a été hospitalisée durant plusieurs semaines. Elle est encore sous le choc de ce qui s’est passé. Elle est désorientée". Elle demande donc une peine de quatre ans d’emprisonnement. Les avocats des prévenues sollicitent l’acquittement de leurs clientes respectives. "On ne peut pas punir des faits aussi graves sur base d’un dossier aussi léger avec un seul témoin", déclare l’un des deux conseillers.

Le jugement sera rendu le 13 juillet.