Valentino, 26 ans, peut être considéré comme un habitué des tribunaux correctionnels. Déjà condamné par le passé pour des vols avec effraction, Valentino comparaît une nouvelle fois devant la justice pour un fait similaire. Cette fois-ci, on parle d’une tentative de vol au sein de la Peugeot 206 de Rachid.

Le 26 janvier 2018, il est 21h15 et Rachid passe la soirée chez des amis à Marchienne-au-Pont. Son véhicule est stationné sur une propriété privée, impossible donc qu’une personne extérieure s’introduise sur le terrain. Pourtant, l’un des amis de Rachid entend un bris de vitre. "Mon ami fumait à la terrasse et il a vu une personne autour du véhicule", explique Rachid, qui confirme avoir coursé Valentino avant que ce dernier se réfugie chez lui, à 50 mètres de là.

Évidemment, le passé judiciaire de Valentino ne plaide pas en sa faveur. Mais Valentino tient une tout autre version de la scène. S’il reconnaît avoir brisé la vitre, il jure ne pas avoir eu l’intention de voler à l’intérieur du véhicule. "J’étais énervé après une dispute avec ma compagne. J’avais bu et j’ai été faire un tour. J’ai mis un coup de coude dans la vitre de la portière."

Le parquet rappelle quand même que lors de sa fuite, Valentino a laissé tomber deux tournevis. Ce que semblent confirmer les photos des portières du véhicule de Rachid. Ce dernier, GSM à l’appui, dévoile les photos au juge et au conseil de Valentino. Les images démontrent des traces de poussée avec un tournevis sur les portières endommagées. Une peine d’un an de prison ferme est requise contre Valentino. Jugement le 4 février.