Valerio et Monique, voisins, s’entendaient à merveille. Mais la confiance entre les voisins a été rompue, en 2017, à cause du comportement de Valerio.

En juillet 2017, Valerio a escroqué sa voisine en effectuant deux virements bancaires de 500 euros du compte de Monique vers son compte personnel. En novembre et décembre 2018, Valerio a récidivé et s’est offert une PlayStation 4, une nouvelle télévision et des meubles auprès d’Unigro.

Valerio avait expliqué être, à l’époque des faits, au CPAS et en médiation de dettes. « J’ai eu des envies supérieures à mes finances. » L’absence d’antécédent correctionnel a permis à Valerio d’obtenir, ce jeudi, la mesure de faveur la plus favorable possible.