C'est via la presse que Yassine a pris connaissance de sa condamnation par défaut à la prison. Immédiatement après avoir été alerté par des amis, ce dernier a consulté un avocat et formé opposition au jugement rendu le 26 janvier dernier par le tribunal correctionnel de Charleroi. Si Yassine a écopé d'un an de prison, c'est parce que le tribunal l'a considéré comme l'auteur de coups et blessures sur Mamadou, dans son appartement, le 7 juin 2020.

Ce soir-là, les deux hommes ont passé la soirée ensemble à consommer de l'alcool et de la cocaïne en compagnie d'une tierce personne. D'après Yassine, la situation a vrillé alors qu'il venait de s'absenter quelques instants. « De l'argent sur la table avait disparu. Je leur ai demandé si c'était eux qui avaient pris l'argent et ils m'ont dit que non. Puis, Mamadou m'a frappé en premier et il m'a même cassé une dent. »

Dix-sept coups de couteau

Un peu plus tard, en dehors de l'appartement, Yassine a de nouveau croisé la route de Mamadou et a été victime d'une violente agression. « Il s'est approché de moi et je pensais qu'il voulait me parler. Mais il a commencé à me poignarder », explique l'opposant, victime de 17 coups de couteau. Pour cette tentative de meurtre, Mamadou a écopé d'une peine de 5 ans de prison avec un sursis probatoire de 5 ans pour la moitié de la peine de prison.

Ce mercredi matin, Yassine a enfin comparu devant la justice pour s'expliquer sur cette première scène de coups et blessures dans son appartement. L'homme conteste la prévention à sa charge et admet avoir reçu, des mains d'un huissier de justice, la citation l'informant de la première date d'audience pour l'examen du dossier.

Pour le parquet, l'opposition doit être déclarée non avenue puisque Yassine évoque une situation personnelle compliquée pour justifier de son absence. « Il n'y a pas de cas de force majeure ou d'excuse légitime évoquée. » Me Druart, à la défense de Yassine, plaide lui un acquittement pour les coups et blessures reprochés à son client et une mauvaise compréhension de la citation donnée par l'huissier pour l'absence au tribunal.

Le jugement sera prononcé dans un mois.