Le 3 mai 2020, Guy, 53 ans, a fait une méchante chute dans le métro de Charleroi: sa tête a heurté un quai, et quand les secours sont arrivés il baignait dans une mare de sang.

Les suspicions se sont rapidement tournées vers John R. Trois témoins l'ont vu pousser Guy après lui avoir dérobé son portefeuille, mais il a toujours nié la moindre implication. Il faut noter que Guy était en état d'ivresse avancée, avec 2.7g/L d'alcool dans le sang.

Sauf que ce vendredi, les images des caméras de surveillance du métro ont été diffusées à l'audience. Huit caméras, qui ont tout vu: John R. a profité de l'ivresse de Guy pour lui dérober son portefeuille, et quand ce dernier a essayé de récupérer son bien, il l'a violemment poussé hors de la rame par la porte ouverte, causant une chute qui aurait pu être mortelle. 

Après avoir visionné les images, John R. a continué à nier, il a fallu que son avocat le prenne en aparté pour qu'il reconnaisse enfin son geste: "Je ne voulais pas les conséquences, je suis désolé pour la victime", a-t-il alors dit à l'audience. 

Le substitut Vervaeren, au ministère public, requiert une peine lourde de 6 ans de prison, comme il l'avait fait la semaine passée dans une audience suivie par La Nouvelle Gazette. John R. a une liste longue comme le bras de condamnations précédentes, 5 pages de casier avec à peu prêt tous les articles du code pénal d'un peu tous les tribunaux du pays. En mai 2020, il était d'ailleurs sorti depuis trois semaines de prison à peine et vivait en tente, sur un terril. 

À la défense, on s'est contenté de demander la plus grande clémence du tribunal: John R. n'a plus aucune mesure de faveur à recevoir, il les a toutes épuisées. Jugement le 15 avril.