Les résultats en voix de préférence sous la loupe.


Les voix de préférence sont à la politique ce que les performances sportives sont à l’athlétisme : à ce jeu, Magnette s’impose comme un champion hors normes. Il devance de 19.000 voix la première femme de sa liste, Julie Patte.

Si Philippe Van Cau occupe la troisième marche du podium socialiste carolo avec 3.236 voix, c’est une femme bourgmestre qui souffle la première place à son propre président de parti : Caroline Taquin (Courcelles) s’impose dans le top 10 wallon d’où a disparu Olivier Chastel et ses 1.540 voix de préférence. C’est 10 fois moins qu’en 2006 et le quart de son résultat de 2012. Comme Di Rupo à Mons, il poussait la liste communale.

Tête de liste PTB, Sofie Merckx reporte le sprint féminin de la première ville de Wallonie avec 4.163 voix. Mais c’est dans une commune bien moins peuplée qu’Yves Binon (Ham-sur-Heure-Nalinnes) va en chercher 3.350, avec un taux de pénétration parmi les meilleurs…

À Charleroi , l’échevin des Travaux et des Bâtiments Eric Goffart (C +) s’adjuge la cinquième place du hit-parade avec 2.786 voix, devant le MR Cyprien Devilers (2.709). Il signe là la progression la plus importante : en 2012, le candidat dont c’était la première participation à un scrutin n’avait récolté que 528 suffrages sur la liste CDH.

En catégorie espoirs, c’est incontestablement Babette Jandrain qui signe l’un des plus beaux résultats du PS : ses 1.650 voix en font la troisième femme du PS en popularité. Une surprise qui pourrait accélérer son entrée dans un exécutif. La féminisation des collèges y impose en effet un quota de minimum 30 %. Elle pourrait incarner l’arrivée d’une nouvelle génération dans des compétences comme les Fêtes, le Tourisme, la Jeunesse ou l’Égalité des Chances. Elle passe devant Latifa Gahouchi (1.066 voix) et l’échevine sortante de l’État Civil et du Tourisme Anne-Marie Boeckaert (668).

Chez Ecolo, la tête de liste Xavier Desgain termine au treizième rang communal avec 1.488 voix tandis que Luc Parmentier qui occupait la 51e place reste sur la touche. Pas de réélection pour lui après 18 ans de présence au conseil. Il se consolera avec son mandat à la Province car il a décroché un siège à Mons.

À Montigny-le-Tilleul, Marie-Hélène Knoops (MR) signe un score personnel de 1.738 voix, qui la met en pole position. Philippe Busine (CDH) assure sa propre succession au maïorat de Gerpinnes avec 2.309 voix, mille d’avance sur ses colistiers les plus proches.


Top 5: 

  1. Paul Magnette (PS - Charleroi): 22.475 voix
  2. Caroline Taquin (LdB - Courcelles): 6.401 voix
  3. Sofie Merckx (PTB - Charleroi): 4.163 voix
  4. Julie Patte (PS - Charleroi): 3.775 voix
  5. Daniel Vanderlick (PS - Châtelet): 3.498 voix