Le trentenaire avait formé opposition au jugement le condamnant à une peine de prison par défaut pour plusieurs dizaines de fraudes informatiques en mai 2017. Il y a un mois, face au tribunal correctionnel, Yannick avait admis s'être servi d'une carte de banque trouvée, avec une carte d'identité. Ce dernier n'avait pas eu de mal à trouver le code secret puisqu'il s'agissait de la date de naissance se trouvant sur la carte d'identité...

En tout, le prévenu avait effectué plusieurs achats pour un montant de 6 000 euros. Yannick avait également été contrôlé avec un couteau de cuisine et un tournevis sur lui quelques mois plus tard, en novembre 2017.

À l'époque des faits, Yannick était fortement dépendant aux produits stupéfiants. Mais de son propre aveu, cette période sombre de sa vie est derrière lui, grâce à une prise en main et une remise en question.

Comme plaidé par la défense, Yannick a obtenu un sursis probatoire de 3 ans et devra poursuivre son suivi médical.