À 20 ans, Youness n’a jamais connu d’ennuis judiciaires. L’étudiant en dernière année de mécanique et qui devrait prochainement obtenir son diplôme présente un casier totalement vierge. Mais le lundi 8 mars prochain, son casier risque de compter une première condamnation.

Le jeune Youness est en aveux d’avoir, le 20 mai dernier, semé les flics au volant d’une Audi RS3, puissant bolide loué. Lorsque le jeune conducteur a été pris en chasse par les policiers de la zone de Châtelet, ce n’est pourtant pas à cause de sa conduite ou d’une attitude suspecte, mais à cause du bolide. Immatriculé en Pologne, ce véhicule se trouve dans les radars de la police. "C’est une société belge qui loue ce genre de véhicules en Pologne avant de les louer, chez nous, à des particuliers. Évidemment, ce genre de procédé pose problème et la police est chargée de saisir les voitures", explique le parquet.

Mais Youness a paniqué "comme un débile" puisque le véhicule n’était pas loué à son nom. Audi RS3 qui se loue quand même à 3.399 euros pour 24 heures ! Pris en chasse dans un premier temps par les policiers châtelettains, Youness est parvenu à les semer. "Pourtant, ils sont équipés d’une BMW X5, ce qui est déjà pas mal niveau bolide." C’est ensuite la zone de police Germinalt qui a pris en chasse Youness, avec le même échec. Mais Youness a été finalement interpellé après avoir percuté un muret. "Il s’est caché sur le parking d’un magasin à Gerpinnes et a jeté les clés de la voiture en dessous d’un autre véhicule. Il a été vu par un témoin."

Des stupéfiants découverts dans la voiture

Est-ce que Youness a réellement agi de la sorte à cause d’un banal papier de location ? Ou bien à cause de la quantité de stupéfiants qu’il y avait dans l’Audi ? Les policiers y ont découvert une petite quantité de stupéfiants, ainsi que 425 euros. Dans le sac banane de Youness, ce sont 940 euros de plus qu’ont trouvé les agents… Pour le parquet, il n’est pas impossible que Youness fût impliqué dans une activité illicite, même s’il n’est pas poursuivi pour cela. "C’est quand même pas mal d’argent pour un étudiant qui travaille en intérim. D’ailleurs, il a quand même arraché son GSM des mains d’un policier pour le jeter par terre alors qu’on voulait y faire une exploitation téléphonique", souligne la substitut Dutrifoy.

Une peine de 18 mois de prison a été requise contre le jeune étudiant, qui devrait obtenir une mesure de faveur via un sursis souhaité par le parquet. Jugement le 8 mars prochain.