SAINT-GEORGES

L’édifice, qui est désacralisé depuis des dizaines d’années, sera rasé si un permis d’urbanisme est accordé

SOCIÉTÉ La société Batico, une société basée à Welkenraedt, s’est portée acquéreuse de l’ancienne église de Stockay, un hameau de la commune de Saint-Georges, et est bien décidée à valoriser le site.

Elle ambitionne en effet de raser l’édifice, qui est d’ailleurs désacralisé depuis des décennies, afin d’y implanter un lotissement où devraient être construits 18 nouveaux logements.

La société a demandé un permis d’urbanisme à la commune de Saint-Georges. Les habitants du boulevard des Combattants, la rue où est située l’église, mais aussi toutes les personnes qui se sentent concernées par le dossier peuvent faire part de leurs observations au service de l’urbanisme de la commune de Saint-Georges et ce, jusqu’au 22 mars prochain. À l’heure actuelle, les avis sont partagés quant à l’impact que pourrait avoir ce projet sur l’entité.

Certains habitants sont ravis de l’initiative de ce promoteur. Car l’église, qui n’a jamais été réhabilitée après qu’elle a été remplacée par un autre édifice religieux, est en ruines. Elle a été l’objet de nombreux actes de vandalisme et a souffert des aléas du temps. Sa stabilité n’est d’ailleurs plus assurée. La végétation y a aussi repris ses droits.

D’autres habitants regrettent par contre que cette église, qui est l’église historique du village et qui était par le passé attachée au château de Warfusée, disparaisse. Elle reste pour eux un témoignage du passé.

Si le permis d’urbanisme est accordé, une nouvelle voirie devra être tracée. La nouvelle voirie sera établie en arc de cercle et reliera le boulevard des Combattants et la Drève. Les 18 logements prévus seront quant à eux répartis en sept blocs distincts.



© La Dernière Heure 2010