Liège Le personnel grogne sur les modifications de tournée dues aux travaux du tram.

Depuis lundi, les 230 membres du bureau de distribution de Liège situé à Grivegnée se croisent les bras. Ce mouvement de grève est organisé en front commun syndical (CGSP-SLFP et CSC) pour protester contre la nouvelle organisation du travail et le nouveau modèle de distribution.

"Beaucoup de facteurs ont dû changer de moyen de locomotion à cause des travaux du tram. Ils sont ainsi passés partiellement de la voiture pour faire leur tournée à pieds. Mais le temps imparti reste le même et provoque une surcharge de travail. Le personnel est submergé et ne peut plus servir la clientèle convenablement, explique Michel Mazy, Permanent CSC. Les gens sont à bout et le pire c’est que cette situation était prévisible. Lorsque la direction a mis cette nouvelle organisation sur la table, nous lui avons dit que cela n’irait pas. Nous l’avons testée pendant la semaine de vacances, alors qu’il y avait moins de trafic et effectivement cela n’a pas été…"

le personnel a donc décidé de se croiser les bras. "La direction parle simplement d’un temps d’adaptation. Bpost s’est toutefois engagée à revoir l’organisation des services qui seraient en difficulté. C’est bien, mais le personnel n’a plus confiance et craint qu’au terme de la révision on lui dise que tout va bien alors que ce n’est pas le cas."

"En outre, continue Michel Mazy, elle nous propose l’engagement d’intérimaires. Mais lorsque nous aurons résorbé notre retard, les intérimaires partiront. Nous voulons des solutions structurelles et immédiates. Le black friday et les fêtes approchent et le nombre de colis et de courrier va se multiplier."

Ceci dit, vendredi matin, une soixantaine de travailleurs ont repris le travail. "On leur a demandé de traiter les colis en priorité. La distribution du courrier, qu’il soit recommandé ou non, est donc toujours à l’arrêt."

Malgré cette reprise partielle du travail, aucun piquet de grève n’était prévu par les syndicats pour mardi. On verra…