Vous les avez peut-être remarquées. Voici une semaine, 200 trottinettes électriques supplémentaires sillonnent les rues de la Cité ardente.

En effet, la société française Pony a décidé de s’installer à Liège avec un projet pour le moins original. C’est qu’au final, ces trottinettes n’appartiendront plus à la société française, mais bien aux utilisateurs liégeois qui le souhaitent.

Explication : dès leur arrivée, ces trottinettes ont été mises en vente sur le site de l’entreprise. Pony est en effet fondée autour d’un modèle économique participatif unique : les trottinettes déployées dans la rue appartiennent à des particuliers qui les mettent à disposition des autres habitants. Réellement propriétaires de la trottinette partagée, ces habitants percevront 50 % du revenu généré par chaque trajet. D’une durée de vie prévisionnelle de trois ans, les trottinettes peuvent rapporter de l’argent chaque jour. D’après la société, ces engins, mis en vente au prix de 990 euros, pourraient être amortis en quelques mois pour une durée de vie de trois ans.

"Avec une empreinte carbone 95 fois inférieure à une voiture thermique, la trottinette Pony permet d’économiser environ 570 grammes de CO2 lors d’un trajet de trois kilomètres", explique Paul-Adrien Cormerais, fondateur et CEO de Pony.

"En achetant un véhicule Pony, les Liégeois s’engagent avec nous dans la transition vers une mobilité respectueuse de l’environnement."