Logements : “de l’innovation”

M. B.
Logements : “de l’innovation”
©Devoghel

Le MR veut “sortir du dogmatisme” pour faire face au manque de logements

LIÈGE C’est un fait : en Région wallonne, le besoin de logements est grandissant. Et dans ce paysage immobilier, le logement social est logiquement touché par la pénurie. “D’ici 2030, 190.000 logements supplémentaires seront nécessaires en Wallonie” , affirme aujourd’hui Michel Péters, conseiller MR à Liège et administrateur à la Société wallonne du Logement. “Aujourd’hui, les gens savent qu’il y a trop peu de logements et ne veulent même plus s’inscrire” , poursuit Philippe Dodrimont, député-bourgmestre d’Aywaille.

Selon le trio libéral complété par le député bourgmestre et président de la commission logement du Parlement wallon, Hervé Jamar, le temps d’attente serait de 5 à 7 ans d’attente pour obtenir un logement social… et 32.000 demandes sont en attente ! Oui, le manque est donc criant… ils plaident pour un recours au privé !

“À Liège, on ne compte pas moins de 55 immeubles publics inoccupés” ; “De même, sur les 8.135 logements publics que comptent la Maison Liégeoise et le Logis social, 129 et 191 sont respectivement inoccupés” . Faille également citée par Michel Péters : étant donné les revenus des nouveaux locataires (plus bas que la moyenne), une chute des recettes théoriques est constatée…

Le privé donc ? Comment garantir toutefois des loyers raisonnables ? “J’ai eu la chance d’accueillir à Aywaille des projets privés, cette offre supplémentaire a eu comme effet de diminuer les loyers” , avance d’emblée Philippe Dodrimont. Des propositions sont aussi avancées comme des alternatives au système de logements sociaux classiques, comme “un partenariat public-privé avec cession partielle de la propriété” ou “le partenariat public-public-privé spécifique” .

D’un côté, “la charge des équipements serait imposée au privé qui recevrait la propriété des surfaces affectées aux logements. L’opérateur privé construirait à la fois du logement privé et du logement public…” . De l’autre, on envisage des interventions publiques pour les modifications dans les logements inoccupés existants… et un loyer réduit est ensuite garanti au propriétaire privé pendant un temps déterminé. Les idées sont lancées…



© La Dernière Heure 2012

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be