Le Monde Sauvage, un parc d’amateurs ?

La traque de la panthère dans le parc animalier pose la question. Jean-Michel, un ancien employé, dénonce l’amateurisme dans la gestion du parc.

Marc Béchet
Le Monde Sauvage, un parc d’amateurs ?

Jean-Michel Stasse dit bien connaître le parc animalier du Monde Sauvage d’Aywaille… et pour cause, il habite non loin de là mais, surtout, il y a travaillé durant plusieurs mois.

En marge de la mort de la panthère des neiges, il tenait à rendre publique son expérience, lui qui était au plus près des animaux. Il avait dénoncé à l’époque les conditions de détention des loups...

"J’ai travaillé au parc de mars à juillet 2011 pour m’occuper des loups. J’ai arrêté à ce moment-là car j’ai eu un accident du travail", explique Jean-Michel, qui gère aujourd’hui l’ASBL Wolf Eyes. "À l’époque, j’avais porté plainte car les loups étaient détenus dans des conditions qui n’étaient pas du tout adaptées."

Des loups de plus d’un an devaient être dans un enclos de 1.200 m² et non de 30 m², dit-il… Le parc s’était adapté. "J’avais ensuite été licencié", explique-t-il.

Amer suite à ce licenciement ? Jean-Michel évoque surtout ces "comportements brutaux envers les animaux comme des coups de pied", mais aussi "des manquements aux règles de sécurité". "Clairement, par rapport au travail au niveau des loups, que j’ai côtoyés de près, j’estime qu’il y a un gros amateurisme dans ce parc... et ce n’est pas le seul."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...