Volley-ball: Les Wawas s’offrent leur cadeau de Noël

Au pied du mur, Waremme peut remercier Martin Pavelka Mates, étincelant dans le derby.

Sébastienn Ferrante
Volley-ball: Les Wawas s’offrent leur cadeau de Noël

Au pied du mur, Waremme peut remercier Martin Pavelka Mates, étincelant dans le derby.

Enfin la victoire nette tant attendue chez les Liégeois ! Au bout d’un match spécial et bien négocié par Waremme, c’est tout un club qui peut se donner de l’air et se satisfaire avant les fêtes. "Ce match était vraiment bizarre mais nous avons pris le jeu à notre compte malgré un premier set de la peur où les adversaires se jaugeaient. Bien que la seconde manche était brouillonne où nous avons pris l’eau, je peux me satisfaire de la constance ainsi que la mentalité dégagée par les gars ce soir", analysait justement le coach des Wawas, Pierre Honnay, en fin de partie.

En manque de repères et de niaque par moments, les joueurs locaux ont continué sur la mauvaise série de défaites qu’ils voulaient à tout prix effacer dans leurs installations ce dimanche. Une situation délicate que Pierre Honnay relevait également.

"Un mauvais syndrome s’est installé dans leur formation : ils n’ont jamais gagné. Pousser dans le jeu pour finalement être déçus… c’est difficile à gérer. Cela a clairement joué en notre faveur."

Avec le retour de blessures de nombreux joueurs et un effectif complet, peu laissait présager une telle mésaventure comme le soulignait le fidèle joueur du club brabançon, Guillaume Godart, impuissant face aux événements. "Nous avons commis pas mal d’erreurs et nous avons donc été moins bons qu’eux. Je ne sais pas trop quoi dire… il faut continuer à travailler et relever la tête pour ne pas s’arrêter comme ça."

Les Wawas qui restaient comme leurs homologues sur un mauvais bilan savent qu’ils viennent de relancer leurs saisons. Ils peuvent par ailleurs remercier Martin Pavelka Mates pour sa prestation XXL. Auteur de services et smashes à en perdre le souffle, le Slovaque n’hésitait pas à faire découvrir sa palette offensive aux yeux de chacun. "Je veux que mes joueurs soient fiers d’eux pour ce qu’ils viennent d’accomplir. Ils doivent prendre conscience que ce n’était pas simple", ponctuait le coach waremmois. C’est donc Noël avant l’heure pour les visiteurs d’un soir qui pourront savourer leur victoire avec modération…

Les sets : 23-25, 25-11, 20-25, 22-25

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be