Toujours trop de poussières à Mons-Lez-Liège? Réunion fixée!

Du comité d’accompagnement, le 23 mars prochain.

J. Def.
Toujours trop de poussières à Mons-Lez-Liège? Réunion fixée!
©DR

Il y a quelques jours, on vous faisait part du ras-le bol d’habitants de la rue Jean-Louis Adam et du clos du Rossart, à Mons-lez-Liège (Flémalle), au sujet des nuisances qu’ils disent subir en provenance du site Cop & Portier, dont l’entrée-sortie se situe à front de voirie. Cette entreprise qui, fin 2020, a obtenu de la Région wallonne le renouvellement du permis en vue de l’exploitation d’un centre de pré-traitement de déchets inertes et de terres et ce, jusqu’en 2040. Permis accordé moyennant le respect d’une série de conditions. Mais pour ces riverains, qui se sont rassemblés en un collectif (Adam-Rossart) afin de défendre ensemble leur cadre de vie, ces conditions ne sont que moyennement, voire pas du tout, respectées...

Et certains de ces riverains d'insister sur le fait que c'est la société Cop & Portier qui leur a vendu le terrain sur lequel se trouve aujourd'hui leur maison "en assurant une fermeture prochaine"... Se sentant dupés, ils affirment que les nuisances perdurent malgré les impositions du permis: des poussières qui se répandent dans l'air au passage de véhicules; portes et châssis, voitures, mobilier extérieur... en permanence souillés, voirie mal nettoyée et à des heures inappropriées... Voici quelques éléments ayant fait l'objet de plaintes relayées vers le département de la police et des contrôles de la Région wallonne, l'organe habilité à intervenir, qui a dressé deux avertissements sommant l'entreprise de respecter les conditions fixées.

Interpellé récemment par ces riverains, le collège communal a pris contact avec le DPC afin de faire le point sur la situation actuelle. Selon la bourgmestre de Flémalle, Isabelle Simonis, l'avis formulé est "assez favorable au fait que la société respecte les normes"... Un voile a, en tout cas, été posé récemment sur le grillage séparant le site de la voirie...

Les riverains ne partageant manifestement pas cet avis, estimant que des améliorations peuvent (et doivent) être apportées, une nouvelle réunion du comité d’accompagnement a été fixée le 23 mars prochain.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be