Panneaux acoustiques et verdurisation pour les Vottemmois

Travaux Les travaux débutent lundi prochain, le long de l’autoroute E40/A3 vers Aix-la-Chapelle.

Panneaux acoustiques et verdurisation pour les Vottemmois
©bauweraerts

À partir de lundi prochain, des travaux reprendront à proximité des voies de l’autoroute E40/A3 vers Aix-la-Chapelle. Ils visent à améliorer le cadre de vie des riverains de Vottem. Cette zone sera équipée de panneaux acoustiques et sera verdurisée à l’automne prochain.

Les futurs panneaux s’étendront sur 1,1 kilomètre juste après l’échangeur de Vottem (E42/A3-E313/A13). Ces infrastructures, qui amélioreront considérablement le confort auditif des riverains, seront installées en crête de talus et présenteront une hauteur de 3,2 à 5 mètres.

Au total, ce sont près de 4 000 m² de panneaux antibruit qui vont être installés afin de réduire durablement les nuisances sonores en provenance de l’autoroute.

Pour rappel, les zones d’intervention sont déterminées sur base des cartographies stratégiques du bruit en provenance des infrastructures routières. Celles-ci sont analysées par rapport aux limites définies par un arrêté du gouvernement wallon datant de 2016 et par la population impactée.

Les panneaux antibruit choisis pour réduire durablement les nuisances sonores seront en béton d’argex et présenteront l’allure décrite ci-après.

Les travaux destinés à permettre le placement du nouvel écran antibruit débuteront le lundi 9 mai et s’achèveront pour les congés du bâtiment en juillet prochain.

La circulation ne sera pas du tout impactée sur l’autoroute. En revanche, pendant cette période, le RAVeL sera fermé entre la rue du Vicinal et la chaussée Brunehaut. Une déviation sera mise en place.

Un boni de 1 000 arbres

Ce projet permettra aussi une amélioration de l’aménagement paysager et environnemental de la zone. Les opérations à mener au niveau de la végétation avaient été menées en février et mars derniers pour intervenir en dehors de la période de nidification des oiseaux. 850 arbres ont dû être abattus, 1 800 seront mis en terre.

La trame verte sera donc revue à la hausse avec près de 1 000 arbres supplémentaires qui s’inscrivent dans une gestion raisonnée des abords des grands axes consistant à placer le "bon arbre" au "bon endroit".

Ces arbres composeront une haie d’une hauteur d’environ 1,2 mètre composée d’essences indigènes (Acer campestre, cornus sanguinea, crateagus monogyna, ligustrum vulgare, viburnum opulus). Elle sera placée à environ deux mètres du futur dispositif pour permettre l’entretien de la zone.

Ces travaux représentent un budget de près de 923 000 € financé par la Sofico, maître d’ouvrage, dans le cadre du Plan Infrastructure et Mobilité pour tous 2020-2026.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be