Huy: Le chef de groupe PS démissionne sur fond de polémique

Le chef de groupe PS jette l’éponge, accusé d’enrichissement personnel.

Belga
Huy: Le chef de groupe PS démissionne sur fond de polémique

Le chef de groupe PS à Huy, Julien André, cible d’une polémique pour son implication controversée dans un événement commercial qui aurait été soutenu par la Ville, a annoncé sa démission mardi matin, au lendemain d’un conseil communal houleux où l’opposition a quitté la séance.

Les membres de l’opposition DéfiPourHuy et Ecolo, ainsi que deux conseillers socialistes, se sont levés après l’arrivée en fin de séance de Julien André, qui avait co-organisé un Food Square Festival à l’automne dernier.

Selon Rodrigue Demeuse (Ecolo), "le chef de groupe est accusé de fraude sociale, fiscale, ainsi que de faux en écriture. Dans le cadre de l'organisation de son événement, il a en outre présenté à la Ville des comptes mensongers et profité de 13 000 euros d'argent public pour s'enrichir personnellement, avant d'insulter l'un de ses propres bénévoles. Et malgré ces pratiques inacceptables, le Parti socialiste hutois a décidé de ne lui infliger aucune sanction".

Avant l’entame du conseil communal de lundi, le comité de vigilance du PS a infligé un blâme à Julien André. La commission a signalé n’avoir relevé aucun acte répréhensible quant à l’organisation du Food Square Festival et s’est essentiellement penchée sur les propos insultants proférés. Une décision permettant au chef de groupe socialiste de reprendre ses activités politiques.

Geste courageux

"Cette décision est de nature à banaliser ce type de comportement. Tout le monde peut faire des erreurs, mais il y a une éthique à respecter. Or dans ce cas-ci, il n'y a aucune remise en question", selon Grégory Vidal (DéfiPourHuy).

Les membres de l'opposition, ayant sollicité la démission du chef de groupe du PS, en appellent aux partenaires de majorité du PS que sont le MR et idHuy, pour demander des sanctions fortes. "Nous tenions aussi à saluer le geste courageux des deux conseillers socialistes ayant décidé de rompre la logique de clan pour défendre l'intérêt général".

Plainte pour accusation calomnieuse

De son côté, le bourgmestre ff de Huy, Éric Dosogne, n’a pas souhaité de faire de commentaire.

Mardi matin, Julien André a fait savoir qu'il démissionnait de ses fonctions de conseiller communal et des responsabilités qui en découlaient. "Je désire ainsi permettre à la majorité de travailler dans un climat plus serein qui permettra de faire rayonner son action dans le cadre du projet pour lequel je me suis investi", a-t-il dit, parlant de "feuilleton puéril basé sur des accusations mensongères".

Julien André réaffirme n'avoir pas commis d'infraction. "La commission de vigilance a rendu sa décision après une instruction en bonne et due forme. Si, comme moi, elle reconnaît une erreur pour les propos tenus envers cette personne, pour lesquels je me suis excusé à plusieurs reprises, elle a également analysé le contexte mais aussi et surtout l'acharnement dont j'ai fait l'objet".

Rappelant le principe de la présomption d'innocence, le démissionnaire promet aussi de porter plainte en justice pour les accusations calomnieuses "portant atteinte à mon honorabilité et celle de mes proches".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be