"La guerre carbure aux fossiles", "Votre gaz nous empoisonne": des slogans pour s'opposer à la construction de nouvelles centrales à Seraing et Flémalle

Le mouvement citoyen Dégaze/Tegengas a projeté, lundi soir, une série de slogans sur les centrales à gaz de Luminus à Seraing et d'Engie à Flémalle

"La guerre carbure aux fossiles", "Votre gaz nous empoisonne": des slogans pour s'opposer à la construction de nouvelles centrales à Seraing et Flémalle
©dr

Lundi soir, le mouvement citoyen Tegengas/Dégaze a projeté une série de messages sur les centrales à gaz existantes de Luminus à Seraing et de Engie à Flémalle. "La guerre carbure aux fossiles" et "Nos factures, leurs profits. Dégaze!" Par la projection de ces slogans, l’initiative citoyenne remet en exergue son opposition contre la construction et le subventionnement prévus de deux nouvelles centrales électriques à gaz fossile dans ces communes.

"Avec deux nouvelles centrales au gaz situées à moins de 5 km l'une de l'autre et une centrale nucléaire en activité dans notre jardin pendant encore au moins 10 ans, notre région risque de devenir la poubelle électrique du pays", déclare Léo Tubbax, résident local et porte-parole de Dégaze Seraing/Flémalle. "Lorsqu'il y a un brouillard dense en conditions hivernales, les six* centrales électriques dans la vallée de la Meuse liégeoise rendront la respiration des habitants difficile et enverront des patients souffrant de problèmes respiratoires aux urgences."

Outre l'impact local des nouvelles centrales à gaz, Dégaze considère que le gaz fossile est le point commun entre la guerre, les factures énergétiques élevées et le changement climatique. "On estime que les deux nouvelles centrales à gaz brûleront ensemble la quantité astronomique de 25 térawattheures de gaz fossile par an, soit 13 % de la consommation totale de gaz en Belgique. Or, nous avons tout à gagner à nous débarrasser au plus vite du gaz, pas seulement du gaz russe, mais de tous les gaz fossiles", explique Ike Teuling de Tegengas. "Le gaz alimente la guerre, le gaz fait grimper les prix de l'énergie et le gaz perturbe le climat. En 2022, il n'y a aucune raison valable de construire de toutes nouvelles centrales à gaz, surtout pas de les subventionner. Pas à Vilvorde, ni à Seraing, ni à Flémalle, nulle part !"

Les ministres wallons compétents, Tellier (environnement - ECOLO) et Borsus (urbanisme - MR) ont accordé les permis, Henry (climat - ECOLO) a laissé faire. Il est inexplicable que les émissions de chaque usine à gaz soient évaluées individuellement, mais qu'aucune recherche n'ait été effectuée sur l'impact global des six* centrales à gaz, de l'aéroport de Bierset et du trafic sur les routes environnantes sur les habitants.

Du 25 au 29 mai, l’initiative citoyenne organisera un Cyclo Tour. Ce relais à vélo permettra de se présenter aux différents endroits du pays où de nouvelles centrales à gaz sont prévues. Le point d'orgue de la tournée aura lieu le dimanche 29 mai dans la vallée de la Meuse liégeoise, où Dégaze/Tegengas, accompagné des habitants, fera campagne à Seraing, Flémalle et au réacteur nucléaire de Tihange 3, dont la durée de vie serait prolongée.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be