Vottem : Ils l’enlèvent, le frappent et le séquestrent

Le seul suspect interpellé déclare avoir choisi cette victime parce qu’elle vendait des stupéfiants

Sarah Rasujew
Vottem : Ils l’enlèvent, le frappent et le séquestrent
©D.R.
Le tribunal correctionnel de Liège a ordonné l'expertise d'une victime d'une violente agression commise par Marco, 24 ans et un complice qui n'a jamais été identifié. En effet, le tribunal souhaite être fixé sur le fait que la victime qui a été enlevée, frappée et volée le 7 juin 2020 à Vottem n'a pas subi une incapacité de travail de plus de quatre mois...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité