Assises Liège - Les témoins affirment que Laurent Silien semblait "bleu" de Karine Iskounene

Assises Liège - Les témoins affirment que Laurent Silien semblait "bleu" de Karine Iskounene
©Belga

Les derniers témoins de personnalité ont été entendus mercredi matin devant la cour d'assises de Liège au procès de Laurent Silien, un Liégeois âgé de 38 ans, accusé d'avoir commis un vol avec circonstance aggravante de meurtre sur sa compagne. Selon plusieurs personnes qui ont connu l'accusé et la victime à travers le couple qu'ils formaient, Laurent Silien semblait amoureux de Karine Iskounene et leur couple ne semblait pas connaître de difficulté. Les faits reprochés à l'accusé s'étaient déroulés à Neupré le 3 juillet 2019 en début de soirée. Karine Iskounene, âgée de 56 ans, avait été frappée de plusieurs coups de batte de baseball. Une somme de 9.000 euros et sa carte de banque lui avaient aussi été dérobées.

Les derniers témoins entendus ont évoqué la personnalité de l'accusé et de la victime ainsi que le climat qui semblait régner au sein de leur couple. Selon les propriétaires de l'immeuble qu'ils occupaient à Neupré, Laurent Silien et Karine Iskounene ne semblaient pas connaître de difficulté dans leur couple. Les relations qu'ils entretenaient avec leurs amis étaient basées sur la convivialité et le côté festif.

Le couple était très accueillant. Karine Iskounene avait un côté décrit comme festif, car elle adorait être entourée par les membres de sa famille et ses amis. "Cela lui faisait du bien d'être entourée. Ils avaient une cellule d'amis proches et d'autres amis. Laurent Silien cuisinait pour tout le monde. Karine Iskounene était un peu la tête et lui les jambes ou les bras", a indiqué le témoin sur base de son ressenti personnel.

Selon les témoins, Karine Iskounene était très populaire et connaissait beaucoup de personnes. Son couple semblait fonctionner normalement. "Laurent Silien était "bleu" d'elle. Il la mangeait du regard. Tous deux donnaient l'impression d'être heureux ensemble", a précisé un témoin.

Un ex-beau-fils de la victime a confirmé que le couple formé par Laurent Silien et Karine Iskounene semblait fonctionner de façon normale et ne pas connaître de difficulté ou de scènes de violences. Karine Iskounene, plus âgée que lui, semblait refuser de vieillir et s'habillait comme une jeune dame.

Laurent Silien avait été engagé durant quelques mois dans une brasserie connue de la région liégeoise. Il y travaillait comme commis de cuisine. Ses ex-collègues l'ont décrit comme un homme bon vivant et qui aimait s'amuser. Il ne posait pas de difficultés sur son lieu de travail et il était bien intégré. Certaines de ses affirmations se sont révélées fausses, notamment lorsqu'il a prétendu occuper d'autres fonctions professionnelles.

Laurent Silien est accusé de vol avec circonstance aggravante de meurtre commis sur Karine Iskounene. Il est défendu par Me François Wintgens et Me Paul Delbouille. Le substitut Fabienne Bernard siège au poste du ministère public. Les intérêts des familles de la victime sont défendus par Me Molders-Pierre, Me Gorlé et Me Töller.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be