Vaux-sous-Chèvremont : Galler de retour à la maison !

La ligne de production historique a sorti ses premiers chocolats

Vaux-sous-Chèvremont : Galler de retour à la maison !
©dr

Il y a un peu moins d’un an, les terribles inondations frappaient la région liégeoise, laissant derrière elles bien des dégâts. Parmi les sinistrés, la Chocolaterie Galler. Après des mois d’efforts, la chocolaterie annonce son grand retour dans ses ateliers historiques de Vaux-sous-Chèvremont.

C’étaient plus de 3 500 m2 des ateliers Galler situés à Vaux-sous-Chèvremont qui s’étaient retrouvés sous 1 m 80 d’eau en juillet dernier. L’atelier de production, la boutique et une partie des bureaux avaient été complètement dévastés. Matières premières, stocks, matériel technique… il ne restait plus rien. Au total, 14 millions d’euros de pertes étaient à déplorer.

Pour permettre cette reprise, beaucoup d’acteurs se sont mobilisés. Finalement, c’est une longue chaîne de solidarité qui s’est créée, entre investisseurs, collaborateurs, fidèles clients, assurances, partenaires et la Région Wallonne. Parmi les investisseurs, Noshaq et Invest for Jobs notamment, qui se sont naturellement proposés afin d’aider à la relance de l’entreprise.

“La catastrophe à laquelle la Chocolaterie a été confrontée nous a bien évidemment sensibilisés au plus haut point”, explique Christophe Picard, CEO d’INVEST FOR JOBS (IFJ). “Au-delà du drame matériel tout simplement colossal, il y avait le drame humain qui touchait tous les travailleurs de l’entreprise, leur famille et toute une région. Deux possibilités se présentaient : le choix de la fatalité et de tout laisser tomber, ou le choix du courage et de l’abnégation et de travailler à la reconstruction. En tant qu’actionnaire responsable et engagé, IFJ a fait le choix d’un nouveau projet ambitieux, le choix de l’entrepreneuriat, le choix du soutien à toute la famille de la chocolaterie et aux amateurs de chocolat made in Belgium”.

“Noshaq s’est mobilisé pour identifier des solutions de financement”, continue Eric Brandt de chez Noshaq. “La volonté était de maintenir l’ancrage liégeois de la chocolaterie et de redémarrer l’activité à Vaux le plus rapidement possible. Nous saluons l’incroyable boulot effectué par toute l’équipe Galler pour atteindre cet objectif, ce qui a permis de relancer la production en moins de 12 mois. Nous sommes persuadés que la société va ressortir renforcée suite à ces évènements dramatiques et mieux armée pour relever ses défis futurs.”

Des acteurs du monde du chocolat se sont aussi mobilisés. La Chocolaterie Cavalier, installée à Eeklo, a notamment fait de la place dans ses locaux pour accueillir une partie des équipes Galler et assurer une production la plus normale possible. Il en va de même pour la Chocolaterie Libeert, l’artisan chocolatier Deremiens et l’entreprise Fournipac, qui eux aussi ont mis à disposition des ressources matérielles et structurelles. Autant d’exemples de solidarité qui ont permis aux équipes de continuer à partager leur passion et leur besoin de ne pas se laisser abattre.

Dans les ateliers de Vaux-sous-Chèvremont tout juste réhabilités, la plus grande fierté des équipes est sans aucun doute la remise en état de la ligne de production historique, datant des débuts de la chocolaterie, permettant le retour dans la gamme des 3 Bâtons Lait Noisette, Noir Noisette et Massepain. Un exploit technique réalisé grâce aux différents collaborateurs Galler, qui leur a d’ailleurs valu le Prix du Public de l’Equipe Technique de l’Année, attribué par la BEMAS (Belgian Maintenance Association) le 9 juin dernier 2022. Une nouvelle ligne de production a aussi été acquise en seconde main. Des optimisations possibles grâce à un réaménagement complet des ateliers, nécessaire pour assurer le futur de la chocolaterie indépendante.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be