Thierry Ancion, bourgmestre de Fléron: "Financièrement, on est au pied du mur !"

Hausse du prix de l’énergie, indexation des salaires… Les petites communes crient leur difficulté.

Thierry Ancion, bourgmestre de Fléron: "Financièrement, on est au pied du mur !"
©shutterstock
A Fléron comme ailleurs, les temps sont durs pour les communes : hausse du prix de l’énergie, indexation des salaires… Pour l’année 2022, Fléron enregistre une hausse entre 700 000 euros et 800 000 euros de charge énergétique supplémentaire « pour toutes les entités », et une indexation salariale de l’ordre de 200 000 euros, et 150 000 euros supplémentaire pour la piscine. « Cela revient à près d’un million d’euros à trouver », s’inquiète le bourgmestre Thierry Ancion. « On est au pied du mur. Comment faire ? ». Pour cette année, « nous allons présenter au Conseil communal du 28 juin un artifice budgétaire suggéré...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité