Agrandir le parc Henrion : un nouveau projet de 4,5 millions d’euros à Huy

Huy ambitionne d’agrandir le parc Henrion, d’y ajouter un espace de délassement et un boulevard urbain. Un vaste projet de 4,5 millions d’euros.

Catherine DUCHATEAU
parc henrion à huy
©CJHEY

Hier soir, le bourgmestre hutois f.f. Éric Dosogne et ses échevins ont défendu un tout gros nouveau projet en centre-ville : l'extension du parc Henrion, cet espace vert "coincé" entre le quai d'Arona et l'avenue Delchambre, à deux pas du centre culturel et du complexe de cinéma. Le parc Henrion est déjà très arboré mais la Ville veut l'étendre et surtout casser cette longue ligne droite, propice à la vitesse des automobilistes, qui longe la Meuse. "On veut transformer le parc en l'agrandissant vers la Meuse et le quai Dautrebande. Pour avoir une vue sur la Meuse", explique André Deleuze, échevin des Travaux. Ce projet s'inscrit dans le cadre du plan de ville tel qu'imaginé par la majorité, dans la continuité de la revitalisation urbaine du quartier du Quadrilatère qui n'est pas loin de là. "On veut faire cela avec l'aide de la Région wallonne, des contacts sont déjà pris, poursuit André Deleuze. On veut refaire ce parc qui se termine par un triangle en l'agrandissant. Avec plus de verdure et une liaison avec le Quadrilatère et le théâtre via un circuit lent." Avec, aussi, une "descente" vers le quai.

Coût estimé de ce projet ? 4,5 millions d'euros pour lesquels la Ville de Huy a déposé un projet dans le cadre du Feder, le Fonds européen de développement régional. S'il est retenu, le Feder pourrait ainsi financer jusqu'à 90 % du coût des travaux. Le projet tel que déposé développe deux axes : l'extension du parc Henrion en un espace de délassement arboré et la création d'un boulevard urbain en redéfinissant les différents axes de déplacement. L'idée est de recréer l'ancienne promenade de l'île, comme autrefois, qui relie l'avenue Godin-Parnajon, près du Quick, au pont Baudouin dont le carrefour va aussi être réaménagé. Le collège veut clairement étendre le parc urbain vers la Meuse mais également vers le centre-ville, tout en redéfinissant les différents modes de déplacement. "Ces deux axes sur lesquels est basé le projet entendent répondre aux défis actuels en matière de changement climatique", explique la Ville. Par un maintien des espaces verts en centre-ville, la lutte contre les îlots de chaleur, la temporisation en cas de fortes pluies, l'encouragement de l'usage du vélo.

Le projet tel que présenté hier n’en est encore qu’à l’état d’esquisse. Tout est à créer, tout est à inventer. Une commission spécifique sera d’ailleurs créée pour l’étudier. Les travaux, eux, seront ventilés sur cinq à six ans. Avec la création d’un boulevard urbain sur les quais de Meuse, la réalisation des modes de cheminement doux du quai d’Arona jusqu’au pont de l’Europe, l’extension du parc de l’île, le réaménagement de l’avenue Delchambre mais aussi du quai Dautrebande en connexion avec ceux prévus au niveau du rond-point du pont Baudouin, la création d’une zone de rencontre rue l’Apleit et rue de l’Harmonie, le réaménagement de la rue Joseph Lebeau et des ronds-points.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be