L'ancien bourgmestre de Saint-Nicolas, Jacques Heleven, est décédé

Il avait 69 ans.

J. Def.
L'ancien bourgmestre de Saint-Nicolas, Jacques Heleven, est décédé
©ABD

Dans son entourage, on l'appelait Jacky. Jacques Heleven a été retrouvé sans vie, ce mardi, à son domicile à Montegnée. Agé de 69 ans, il est le père de trois grands enfants, un homme et deux jeunes femmes.

Jacques Heleven était assistant social de formation. Durant des années, il a travaillé à la Mutualité socialiste. Au début des années 80, alors présent sur la liste du Parti Socialiste, il a été élu directement échevin. En 2009, il a remplacé Patrick Avril comme bourgmestre lorsque celui-ci a été inquiété dans une affaire de faux et usage de faux, détournements de deniers publics, abus de confiance et non respect des marchés publics dans l'exercice de ses fonctions. Une fois Patrick Avril condamné, en 2011, et alors que l'élu Birol Cokgezen était appelé à lui succéder, une motion de méfiance individuelle a été déposée contre ce dernier. Jacques Heleven est alors devenu bourgmestre en titre.

A l'issue des élections communales de 2012, il est confirmé en tant que bourgmestre de Saint-Nicolas et le restera jusqu'en fin de législature en 2018. Il ne s'est ensuite plus représenté.

Valérie Maes, la bourgmestre socialiste de Saint-Nicolas, évoque un homme gentil, très sociable, très empathique, d'une grande intelligence et auprès duquel elle a beaucoup appris lorsqu'elle parle de Jacques Heleven. "C'était aussi un grand orateur, qui était capable de tenir un discours d'un quart d'heure rien qu'en ayant griffonné trois mots sur un papier. Il était très apprécié de la population", souligne la bourgmestre, qui présente ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Un hommage lui sera rendu, ce jeudi, au conseil communal.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be