Le plan de gestion de Seraing approuvé grâce à Ecolo…

Pour le MR, Ecolo s’est fait complice d’une gestion communale hasardeuse.

Defgnée Jessica
Le plan de gestion de Seraing approuvé grâce à Ecolo…
©devoghel

Certes peu chargé mais non des moindres, l’ordre du jour du conseil communal de Seraing de ce lundi, dernier avant les vacances d’été. Si la majorité socialiste y a présenté une actualisation du plan de gestion de la Ville pour la période 2022-2027, ceci en lien avec le plan Oxygène sollicité auprès de la Région wallonne, c’est aussi la tournure des votes qui donne matière à discussion…

Sur les six points à l’ordre du jour, trois concernaient le CPAS (compte 2021, modification budgétaire et plan de gestion) et ont été soumis au vote en l’absence du principal intéressé, le président du CPAS, Éric Vanbrabant, pour cause de… vacances… Et sachant qu’un autre élu PS, Sabine Roberty, était également absent, pour maladie selon ce qui a été dit, la majorité socialiste s’est retrouvée en infériorité numérique face à l’opposition, soit 18 contre 19…

Autrement dit, ces points portés à l’ordre du jour, d’une certaine importance vu qu’ils ont trait aux finances du CPAS et de la commune…, auraient pu ne pas être approuvés si tous les conseillers de l’opposition avaient voté contre…

De fait, si le MR a voté les points relatifs au CPAS, les trois groupes d'opposition semblaient sur la même longueur d'onde concernant le plan de gestion de la Ville… Un plan qui, selon le MR, présente des "insuffisances au regard des enjeux" et "ne donne pas de nouvelles perspectives".

"La majorité n'a pu donner que de très courtes explications, renvoyant à ses services le soin de répondre de manière plus précise. Cette méconnaissance des dossiers en séance est devenue la marque de fabrique récurrente de la majorité socialiste", lance Fabian Culot, qui, lundi soir lors du conseil, était relativement confiant quant au vote négatif de l'ensemble des groupes de l'opposition…

Mais c’était sans compter sur ce qui a été qualifié de "retournement de veste" de la part d’Ecolo… Paul Ancion, chef de groupe Ecolo, au moment du vote sur le plan de gestion, s’étant abstenu… Ce qui a permis à ce plan de gestion d’être approuvé.

Un plan d'austérité, bourré de mesures antisociales, selon le PTB. "Était-ce là le prix qu'ils étaient prêts à payer pour tenter de charmer le Parti socialiste en vue des élections de 2024 ?", s'interroge le PTB.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be