Liège : Six ans de prison pour le tonton qui a abusé de sa nièce et son de neveu

Le suspect a déclaré que le jeune homme l’accusait parce qu’il lui avait fait une remarque sur son comportement

Sarah Rasujew
Liège : Six ans de prison pour le tonton qui a abusé de sa nièce et son de neveu
©D.R.

Un Liégeois âgé de 55 ans a écopé de six ans de prison ferme devant la cour d’appel de Liège pour des abus sexuels commis sur son neveu et sa nièce pendant plusieurs années. Le 19 février 2012, un jeune homme âgé de 19 ans, s’est rendu dans un commissariat de police pour y dénoncer son oncle. Selon le jeune homme, il aurait subi des attouchements depuis l’année 2008.

Le jeune a expliqué qu’alors qu’il avait environ 14 ans, il s’est retrouvé chez ses grands-parents. Alors qu’il était dans la salle de bains, son oncle est arrivé par-derrière et l’a ceinturé. Il a posé ses mains sur ses parties intimes. Il n’y a pas eu de pénétration, si ce n’est une fellation qu’il lui a été imposée.

Il a également expliqué que son oncle lui avait régulièrement imposé des actes à caractère sexuels pendant plusieurs années. Il a refusé de se faire sodomiser comme son oncle le souhaitait.

La sœur du jeune homme, a également déclaré qu'elle avait été victime du même homme. Elle a expliqué qu'elle avait entre six et huit ans lorsque le suspect avait commis des attouchements. Il lui a touché les parties intimes en prétendant qu'il allait lui montrer "comment les grands se font plaisir." Elle a senti une douleur. Lorsqu'elle s'est confiée à sa famille, elle n'a pas été crue. Elle a été questionnée à de nombreuses reprises par sa famille et a fini par dire qu'elle avait sans doute rêvé…

Le suspect a nié les faits. Il a déclaré que son neveu l'avait sans doute dénoncé parce qu'il lui avait fait une remarque concernant son comportement avec sa mère. Selon le prévenu, il dormait avec elle et s'asseyait sur ses genoux. Toujours selon le quinquagénaire, ils se caressaient sous les vêtements au point qu'il lui a demandé s'il était amoureux de sa mère. L'homme a également dénigré toute la famille des victimes et déclaré que sa nièce l'avait dénoncé pour un "problème de paiement de fleurs à un enterrement…"

Les plaignants ont été déclarés crédibles par un expert. La cour n’a pas cru à la version du prévenu. Elle a réformé la décision du tribunal de le condamner à quatre ans de prison ferme et l’a transformée en six ans de prison ferme. Elle n’a toutefois pas prononcé l’arrestation immédiate du condamné.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be